CBD vs THC : de quoi parle-t-on ?

CBD vs THC

Le CBD vs THC fait un grand sujet de débat ces derniers temps. Un bon nombre de personnes les classent comme étant des drogues sans savoir parfaitement leurs différences. Effectivement, ces deux molécules sont extraites à partir du cannabis (la plante de chanvre). Par contre, ils agissent d’une manière strictement opposée dans l’organisme. Il est donc nécessaire d’apporter quelques éléments d’explications afin d’éclaircir les idées des consommateurs qui s’intéressent davantage à ces deux substances actives du cannabis.

CBD et THC : qu’est-ce que c’est ? Et quelles sont leurs différences ?

Le cannabis contient plusieurs cannabinoïdes qui sont des substances ou des molécules qui agissent sur les récepteurs dans certaines parties du cerveau. Le cbd thc fait partie de ces molécules issues de cette plante dont leurs actions sur l’organisme attirent un bon nombre de scientifiques. Par contre, ils ont des effets complètement différents dans l’organisme humain.

Le CBD qui est connu également sous le nom « cannabidiol » est un cannabinoïde présent dans le cannabis. Cette substance agit d’une manière positive sur l’organisme humain, car elle ne présente que des bienfaits. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le CBD n’est pas une drogue : il ne provoque pas ni de la dépendance, ni des effets psychotropes, ni des effets secondaires. Veuillez découvrir plus d’informations sur CBD THC.

Quant au Tétrahydrocannabinol ou THC, il est le composé chimique qui existe en grande quantité dans la plante de chanvre. Cette molécule est par contre le composant actif qui engendre des réactions psychoactives lors de la consommation du cannabis. Il agit sur les récepteurs de l’organisme et affecte la concentration, les pensées et les mouvements. Le THC est le responsable des effets « High ou planant » de la plante de chanvre. Il est également la substance qui entraîne l’addiction au cannabis.

Quels sont les bienfaits et les effets secondaires de ces deux substances ?

Le CBD est célèbre de ses multiples bienfaits et la consommation de celui-ci n’a pas des effets secondaires sauf sur les intolérants. Cette substance est reconnue de ses vertus antalgiques et anti-inflammatoires. Il permet en effet de traiter diverses pathologies fonctionnelles courantes telles que l’anxiété et le stress. Le CBD agit également d’une manière efficace pour soulager les neuropathiques et les douleurs chroniques. Cette substance de la plante de chanvre dispose également des propriétés anti-cancérigènes.

Malgré ses effets psychoactifs, le THC possède également des vertus médicales considérables. Cette molécule agit positivement dans l’organisme pour soigner les arthroses et les rhumatismes. Il permet également de traiter les inflammations et est utilisé dans les traitements de la sclérose et de chimiothérapie.

Par contre, il faut souligner que contrairement au CBD, le THC provoque un bon nombre d’effets secondaires et est classé comme étant une drogue. Il peut générer entre autres de l’addiction, des effets psychotropes qui peuvent perturber la mémoire. Le THC peut aussi engendrer de crises des paniques. Dans ce sens, la consommation du THC doit être accompagnée par une autorisation médicale et uniquement dans le cadre d’un traitement spécialisé.

L’encadrement juridique à propos du CBD et du THC ?

Selon le rapport de l’OMS en 2017, le CBD n’est pas enregistré comme étant une drogue. À partir de cette année, nombreuses sont les pays qui autorisent la circulation et la vente des produits à base du CBD. Par contre, si l’on se réfère au cas de la France, la vente de ces produits est légale si le taux de THC est en dessous du seuil de 0,2 %. Ces produits à base de CBD doivent également subir des tests en laboratoire et doivent obtenir une certification.

Cependant, la circulation et la vente du THC sont illégales presque dans le territoire européen. Cette substance est un stupéfiant qui ne devrait être consommé qu’en cas d’autorisation médicale. Par contre, le taux de THC acceptable varie selon chaque pays. Certains pays tels que l’Italie l’autorise à un taux de 0,6 %, 0,3 % en Autriche, et 1 % en Suisse.

Il faut souligner que dans un pays qui fait un test salivaire pour identifier la consommation de drogue, le THC est perceptible au-dessus de taux 0,2 %. Il est effet nécessaire de consommer le THC à ce taux règlementé en risquant d’être testé positif à la consommation de drogue lors du contrôle routier par exemple.

Le mode de consommation de CBD et THC

Le cbd thc agissent différemment selon le métabolisme et les habitudes de chaque individu. En moyenne, le CBD reste actif dans l’organisme à peu près 72 heures et le THC reste fonctionnel environ 3 heures. Cela dépend par contre de la qualité des produits consommés.

Au fait, les consommateurs disposent plusieurs produits à base du CBD. Par ailleurs, ce dernier existe sous diverses formes qui sont disponibles en vente légale. Tout un chacun peut en effet consommer du CBD sous forme de fleurs à infuser, gélules, huiles, des compliments alimentaires, bonbons, baumes et crèmes. Une manière très courante de consommer le CBD est également l’e-liquide utilisé lors du vapotage.

Quant au THC, une façon habituelle de profiter de ses effets planants est de fumer le cannabis notamment les fleurs. Par contre, il existe de nombreux produits alimentaires qui renferment un taux mesuré du THC tel que les gâteaux, les boissons infusées. Ceux qui le consomment en fumant doivent par contre s’attendre aux effets nocifs de la combustion.

Quitter la version mobile